jeudi 24 mars 2016

Action groupée des médias français contre les bloqueurs de pub

Action groupée des médias français contre les bloqueurs de pub

Les médias en ligne tentent de sensibiliser les internautes sur le danger que représentent les adblockers pour la presse.

Le  par 

Action groupée des médias français contre les bloqueurs de pub

Pendant une semaine, plusieurs grands médias en ligne comme Le Monde, Le Parisien, 20 Minutes, Le Figaro, ou encore L’Équipe, ont mis en place des mesures contre les bloqueurs de publicité (adblock).
Démarrée lundi 21 mars, cette opération fait suite à l’appel du GESTE, une association qui regroupe des éditeurs de contenus et services en ligne. L’objectif est de sensibiliser les internautes sur le danger que représentent les bloqueurs de pub concernant les revenus des journaux en ligne.
Une récente étude Ipsos révélait l’utilisation grandissante de ce type de logiciels : aujourd’hui, 30 % des Français en seraient équipés. Or les publicités représentent la principale source de revenus des journaux en ligne.

Plusieurs méthodes

Chaque journal a choisi sa propre méthode pour tenter de sensibiliser les internautes, mais tous essayent d’être pédagogues. Au Monde, on a choisi la méthode douce. Les lecteurs possédant un bloqueur de publicité qui veulent accéder au journal se voient redirigés vers la page suivante :

Le Monde explique pourquoi il doit pouvoir compter sur les revenus de la publicité et suggère au lecteur de mettre le site sur liste blanche (qui laisse passer la publicité), sans toutefois l’y contraindre. L’internaute peut très bien reprendre sa lecture en conservant son adblock.
Au Parisien en revanche, on a opté pour une méthode plus musclée. Tout en expliquant pourquoi les revenus de la publicité sont indispensables pour son fonctionnement, le journal laisse au lecteur utilisant un adblocker deux choix pour poursuivre sa lecture : mettre le site sur liste blanche ou s’abonner.
Johan Maumus
Rédacteur