mardi 15 mars 2016

Les 111 mots incontournables de la communication

Les 111 mots incontournables de la communication La conversation

http://www.influencia.net 


Publié le 14/03/2016

Image actu

En toute objectivité, bien sûr, le Français est une des plus belles langues. Le pouvoir de ses mots est immense. Mais souvent distordus et décontextualisés notamment dans la com, ils prêtent à l’auto dérision. Le petit dictionnaire décapant de Pascal Maccioni remet les points sur les « I », et à leur place une centaine de termes aussi fleuris mais un poil énervant car trop souvent répétés à mauvais escient comme impactant, holistique, fertilisation croisée, expérience unique, paradigme, disruption... 

De Coluche aux Nuls en passant par Les Inconnus et autres, le jargon de la communication est souvent l’objet de sketchs (très) piquants mais (tellement) désopilants et nécessaires… Tant les termes choisis et utilisés prêtent facilement à l’auto dérision. L’occasion aussi pour ces humoristes de dénoncer les excès de notre société de consommation et, peut-être, de ramener le public vers un peu plus de bon sens dans son statut de consommateur. D’auto dérision, il en est aussi question avec « Les 111 mots incontournables de la communication » (Editions Berg International). Ecrit par Pascal Maccioni, diplomate et haut fonctionnaire, ce petit dictionnaire recense en 116 pages, une centaine de mots employés dans les médias, les discours politiques, le monde de l’entreprise, les marques et les agences de communication qu’il juge récurrents et qu’il décortique sans concession.

Décapant, ce recueil dont on vous livre quelques bonnes feuilles (ci-dessous) démontre l’effet de mode et les déviances sémantiques de certains. Qui n’a jamais entendu : holistique, disruption, global, outils, innovation, paradigme, révolution, expérience unique ou encore gouvernance, fertilisation croisée, efficient, impacter, cibler… Ces mots et ces néologismes itératifs, parfois anglicisés et souvent utilisés à toutes les sauces, qui jalonnent le langage finalement très convenu de la communication, Pascal Maccioni, les remet à leur place en revenant à leur étymologie pour mieux en révéler leur « customisation ». C’est drôle, sévère, instructif.


Revenir à l’étymologie pour mieux en révéler la « customisation »


Un excellent travail clair et didactique qui nous fait entrevoir l’immense richesse de notre belle langue, en même temps que le pouvoir des mots… celui de la manipulation et de la séduction. Mais qui nous fait aussi prendre conscience que leur répétition ou leur distorsion peut user leur sens au point de déclencher l’effet inverse recherché, c’est-à-dire, saturer, ennuyer. D’autant que le public auquel ces mots sont adressés est soit parfaitement capable de décrypter ce qui se cache derrière telle ou telle expression tant il est rompu aux circonvolutions verbales et aux tours de passe-passe des marketers, soit en cas d’incompréhension le pousser à se détourner du sujet dont on l’abreuve. Et ça, ce n’est pas bon du tout. Destiné à « tout public intéressé par la langue française et ses transformations », ce dictionnaire de large utilité publique, permet à chacun d’apprécier s’il est un beau parleur ou un bon communiquant. Car comme le souligne Pascal Maccioni : « il laisse au lecteur jubilatoire le soin de constituer sa propre liste de mots incontournables ». Et peut-être la satisfaction de renouer enfin avec la pertinence ! 







Florence Berthier
Après des études d’Histoire, elle bifurque vers le journalisme et se pique de publicité, de créativité, de marketing et de conseil média chez CB News. Chez INfluencia pas de pré carré, mais de la diversité et du décryptage encore et toujours. Son idéal.

Twitter : @Berthierflo