samedi 26 mars 2016

Les salariés français payés à ne rien faire un mois par an ?

Les salariés français payés à ne rien faire un mois par an ? http://www.latribune.fr


 |   |
L'éditeur Olfeo, qui a réalisé l'étude, constate une progression l'an dernier de la consultation des sites d'actualité (de 7%).
L'éditeur Olfeo, qui a réalisé l'étude, constate une progression l'an dernier de la consultation des sites d'actualité (de 7%). (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Plus de la moitié du temps passé sur Internet au travail serait consacré à des fins personnelles, selon une étude. Le surf privé entraînerait ainsi une baisse de productivité de 17,6%.
Les Français passent toujours plus de temps sur Internet, mais pas forcément pour le travail. En 2015, les salariés français ont passé plus d'une heure par jour sur internet à des fins personnelles, ce qui représente un mois par an, selon une étude publiée jeudi 24 mars par l'éditeur de logiciels de filtrage du net Olfeo.
En analysant les connexions internet d'entreprises, l'éditeur a repéré que les salariés ont consacré l'an passé 2h10 de leur temps chaque jour à naviguer sur internet, dont 1h15 (58%) sans motif professionnel, soit 6h15 par semaine.
En 2013, les salariés passaient seulement 57 minutes de leur temps à naviguer sur Internet sans motif professionnel. Mais si le temps passé à visiter des sites webs non liés au travail a augmenté, il est resté dans les mêmes proportions ces dernières années, comparé au temps total passé sur Internet. L'éditeur estime la baisse de productivité induite par le surf privé à 17,6%,

Les sites d'actualité sont les plus visités

Hors moteurs de recherche type Google, les sites les plus visités au bureau sont ceux de Youtube, Facebook, Wikipédia et Yahoo actualités, suivis de Comment ça marche, Le bon coin, Linkedin et Amazon.
L'éditeur constate une progression l'an dernier de la consultation des sites d'actualité (de 7%), notamment dû à une actualité très forte en France avec les attentats de janviet et novembre. A contrario, les réseaux sociaux ont été en baisse (de 3%), parce que les Internautes "se connectent directement via les applications sur smartphone tout comme les webmails ou encore les sites de jeux d'argent en ligne".
L'étude a été menée en 2015 auprès de plus de 100 entreprises représentant plus de 150.000 salariés et se fonde sur l'analyse des journaux de connexion à internet fournis par les serveurs proxy.
(avec AFP)

Lire aussi : Il est 14h55, c'est le moment pour les salariés de faire un tour... sur Facebook