jeudi 24 mars 2016

Pourquoi refuser un investissement et quitter la France fut la meilleure décision pour notre start-up?

Pourquoi refuser un investissement et quitter la France fut la meilleure décision pour notre start-up? http://www.frenchweb.fr

Thomas Kientz, cofondateur de Debtr.


Àla fin de nos études avec mon associé, nous étions bien motivés à poursuivre le développement de notre app : Debtr. Plutôt que de serrer la main à des investisseurs et de rester sur Paris, on a préféré déménager sous les cocotiers pour économiser et garder ainsi notre indépendance. En plus de réduire drastiquement nos dépenses, on s’est installé dans un espace de coworking ce qui a eu de grands bénéfices pour notre projet.
Cela fait maintenant trois mois que nous nous sommes installés dans un coworking à Chiang Mai, Thaïlande. Depuis on a fait beaucoup de rencontres, sorti une nouvelle version, élaboré un business model et pris des coups de soleil en plein hiver. Voici le récit de notre expérience.

Chiang Mai

Pour assurer le coup on a déménagé dans la Mecque des «digital nomads» : Chiang Mai. Deuxième ville la plus peuplée de Thaïlande, elle n’a rien à voir avec Bangkok. La ville est collée à un parc national et compte peu d’immeubles. Alliant un des coûts de la vie les plus bas au monde, un très bon accès internet et des centaines de cafés et de coworkings, le tout dans un pays bouddhiste, Chiang Mai s’est construite une excellente réputation pour les digitals nomads et possède une communauté grandissante d’expatriés venant du monde entier qui dynamise la ville. 

image: https://cdn-images-1.medium.com/max/800/1*M4VrjOiSo3Isg-xtnKvlHg.jpeg
Vue depuis ma chambre à Chiang Mai.
Mes dépenses fixes par mois à Chiang Mai :
#Loyer : 150€ #cowork : 120€ #Location scooter: 80€ #Nourriture: 150€#TOTAL = 500€

Le cowork

Pour bosser confortablement on a opté pour le coworking de Punspace avec ses deux localisations, un très spacieux dans la vieille ville, et un autre dans le quartier expatrié avec son petit jardin, notre préféré. Tous les deux sont très bien situés en plein centre, à deux pas de coffee shops, de bar à salades ou des bons vieux bui-bui pour manger local (et épicé) pour un euro.
Pour l’équivalent d’une centaine d’euros par mois on a accès 24/7 aux deux espaces, tous les deux très confortables : véritables chaises de bureaux, cuisine, douches, salles de réunion, skype room, sofa. On s’y sent vite chez-soi.
image: https://cdn-images-1.medium.com/max/800/1*AgSj7vM6WP8QQaPtFDwEzA.jpeg
Punspace Nimman
Avoir un lieu de travail confortable c’est top, mais le partager avec d’autres passionnés c’est encore mieux. À Punspace, on a découvert plein de profils différents et beaucoup de personnalités. Tout le monde est là pour la même raison : «get shit done», que ce soit pour quelques jours ou comme nous pour plusieurs mois. On a rencontré des développeurs, des designers, des bloggers, des entrepreneurs. C’est super inspirant comme atmosphère et bien plus motivant que de bosser chez soi. Les pauses sont propices aux rencontres et on se fait vite des amis. Les conférences organisées sur des sujets comme le bitcoin, « boostrapper sa startup en Asie » ou le e-commerce, ainsi que les meet-up dans les bars sont parfaits pour rencontrer la communauté des digital-nomads.

Read more at http://www.frenchweb.fr/pourquoi-refuser-un-investissement-et-quitter-la-france-fut-la-meilleure-decision-pour-notre-start-up/234868#HHRmk3u1EZRbVxRJ.99