mardi 15 mars 2016

Sika : la famille héritière et Saint-Gobain modifient leur accord


Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Sika : la famille héritière et Saint-Gobain modifient leur accord

Sika : la famille héritière et Saint-Gobain modifient leur accord http://www.batiweb.com

Sika : la famille héritière et Saint-Gobain modifient leur accord
Saint-Gobain, fabricant et distributeur des matériaux de construction pour l'habitat, vient de modifier son accord avec la famille héritière Burkard sur la vente des actions de Sika. L'accord est ainsi prolongé au 30 juin 2017 afin de « couvrir les calendriers les plus longs de contentieux permettant à SWH d’être rétablie dans son droit de propriété », précise le fabricant français.

Vie des sociétés |

Le groupe français, spécialiste des matériaux de construction vient une nouvelle fois de modifier son calendrier pour l'acquisition de la société chimique suisse Sika.

« Saint-Gobain et la famille Burkard ont décidé de modifier leur accord portant sur la vente des actions de Schenker-Winkler Holding (SWH), qui détient la majorité des droits de vote de Sika, et d’étendre la validité de l’accord au 30 juin 2017. À cette date, Saint-Gobain aura la possibilité de prolonger encore l’accord pendant une durée pouvant aller jusqu’au 31 décembre 2018 », explique le groupe dans un communiqué.

L'accord entre la famille héritière des actions Sika Burkard avait déjà été prolongé une première fois, en avril 2015, avec une validité étendue au 30 juin 2016.

« A travers l’extension de l’accord de cession la famille exprime son alignement avec Saint-Gobain qu’elle considère comme le meilleur actionnaire de contrôle pour accélérer le développement de Sika et assurer son avenir. Elle confirme qu’aucune alternative à cette transaction n’est ou ne sera considérée », a déclaré Urs Burkard.

La famille possède en effet la holding SWH, avec 16,1 % du capital, et 52,4 % des droits de vote. Si Saint-Gobain acquiert sa participation, il peut ainsi prendre le contrôle du groupe Sika.

Cependant, cette option ne réjouit guère les dirigeants de Sika qui s'opposent depuis plus d'un an au projet de Saint-Gobain. Ils ont d'ailleurs lancé une procédure judiciaire pour limiter les droits de vote de la holding.

Les droits de vote de SWH en question

« Notre détermination commune à réaliser cette opération est pleine et entière. Elle fait sens du point de vue stratégique, industriel et financier pour Saint-Gobain et pour Sika, pour leurs employés, pour leurs clients et pour tous leurs actionnaires. La modification de l’accord couvre les calendriers les plus longs de contentieux permettant à SWH d’être rétablie dans son droit de propriété », explique Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, dans un communiqué du groupe.

« Nous sommes conscients de l’incertitude et de la pression auxquelles sont soumis les employés de Sika dans cette période complexe et souhaitons les assurer une nouvelle fois de notre engagement à préserver la culture et les équipes de cette formidable entreprise », ajoute-t-il.

Le tribunal de Zoug, en Suisse, doit se prononcer d'ici à quelques mois sur la question des droits de vote de SWH.

Présent dans 66 pays, Saint-Gobain pèse 39,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires (en 2015), et compte actuellement 170 000 salariés.

C.T
© Hopital de Brive - Architecte Espagno Milani – Vitrage Saint-Gobain