mardi 12 avril 2016

Ogilvy édite un Mein Kampf contre le racisme

Ogilvy édite un Mein Kampf contre le racisme http://www.ladn.eu

Ogilvy édite un Mein Kampf contre le racisme

Ogilvy édite un Mein Kampf contre le racisme

Mein Kampf d’Adolf Hitler a été réédité et publié en Allemagne cette année. Une première depuis 1945. L’occasion pour Ogilvy & Mather Berlin de détourner le manifeste de la haine avec sa collection Mein Kampf gegen Rechts (Mon combat contre le racisme).

On aurait pu s’y attendre, la réédition de Mein Kampf a provoqué bien des remous. L’agence berlinoise d'Ogilvy & Mather a profité de cette occasion pour éditer un livre concurrent : Mein Kampf gegen Rechts (Mon combat contre le racisme), un manifesto rédigé pour lutter contre l’extrême droite et l'intolérance.
Onze livres ont été rédigés par onze individus ayant été victimes d’injustices. Parmi les auteurs, on retrouve un survivant d’un camp de concentration, Mosche Dagan, une ancienne réfugiée Afghane, Wana Limar (désormais présentatrice sur MTV) et Irmela Mensah-Schramm qui consacre sa vie à recouvrir le moindre graffiti nazi qui croise sa route.
« En raison d’une constante augmentation du nombre de réfugiés et d’immigrés, nous sommes confrontés en Allemagne à une montée de l’extrémisme et du racisme » déclare Tim Stuebane directeur de la création chez Ogilvy Berlin à Adweek. « Lors des dernières élections, un parti d’extrême droite a récupéré 24% des voix. Tout cela est dangereux pour l’avenir du pays. De plus, nous avons assisté à la réédition de Mein Kampf. Nous voulions faire quelque chose pour contrer ce phénomène ».
« Le projet vise à s’inspirer de la conception de Mein Kampf afin de créer un véritable mouvement de lutte contre toute forme d’extrémisme et de déclencher une prise de conscience vis-à-vis de la situation actuelle dans laquelle se trouve la société allemande » ajoute Tim Stuebane. La mission d’Ogilvy a été un succès. Plus de 11 000 exemplaires ont été vendus dès la parution des livres. Pour chaque vente, un euro est reversé à Gesicht Zeigen, une ONG qui lutte contre les injustices sociales.
Selon Tim Stuebane « en tant que communicants, il est de notre devoir de prendre part à la lutte contre la montée de l’extrême droite en Allemagne ».
 

Mein Kampf d’Adolf Hitler a été réédité et publié en Allemagne cette année. Une première depuis 1945. L’occasion pour Ogilvy & Mather Berlin de détourner le manifeste de la haine avec sa collection Mein Kampf gegen Rechts (Mon combat contre le racisme).
« En raison d’une constante augmentation du nombre de réfugiés et d’immigrés, nous sommes confrontés en Allemagne à une montée de l’extrémisme et du racisme » déclare Tim Stuebane directeur de la création chez Ogilvy Berlin à Adweek. « Lors des dernières élections, un parti d’extrême droite a récupéré 24% des voix. Tout cela est dangereux pour l’avenir du pays. De plus, nous avons assisté à la réédition de Mein Kampf. Nous voulions faire quelque chose pour contrer ce phénomène ».
« Le projet vise à s’inspirer de la conception de Mein Kampf afin de créer un véritable mouvement de lutte contre toute forme d’extrémisme et de déclencher une prise de conscience vis-à-vis de la situation actuelle dans laquelle se trouve la société allemande » ajoute Tim Stuebane.