jeudi 9 juin 2016

Le centre-ville : ce réseau social du réel pour les Français

Capture d'écran: http://www.influencia.net/fr

Publié le 08/06/2016
Photo de Une : Liza Nelson

Eric Espinosa

Le centre-ville a-t-il toujours autant la cote auprès des Français ? L'Institut CSA a mené l'enquête pour Clear Channel et dévoile ses principaux enseignements.


Lieu de convivialité, de partage, de rencontres ou de shopping, le centre-ville constitue le point névralgique de nos cités. Mais que pensent les Français de ces zones de vie et comment optimiser ces espaces ? Première preuve d’amour, 73% se déclarent personnellement attachés à leur centre-ville et la rénovation de l’espace urbain et de l’habitat est le premier facteur de dynamisation d’une ville. Mieux, il met l’humain à l’honneur. Considéré comme le « réseau social » du réel, on aime y retrouver ses proches (78%) et passer du temps libre (72%). Seul bémol, l’accessibilité laisse parfois à désirer et attention à ne pas exclure les populations périphériques : 40% considèrent que l’accès a été rendu plus difficile. Sans oublier les problématiques de circulation et de déplacement une fois sur place. Découvrez l’ensemble des résultats de cette étude ci-dessous.


Le centre-ville : un lieu de convivialité et de sociabilité plébiscité par les Français et particulièrement par les 18-34 ans

Près d’un Français sur deux préfère vivre en ville (48%) et tout particulièrement les 18/24 ans (57%). Les Français fréquentent assidûment leur centre ville, 72% déclarent en effet s’y rendre au moins une fois par semaine (86% chez les 18-34 ans), et plus ils s’y rendent plus ils y sont attachés : tous les jours (79%) vs moins d’une fois par mois (20%). Quels que soient les motifs de fréquentation, les Français considèrent leur centre-ville comme un lieu convivial, de vie et de shopping (66%). C’est un lieu de destination où l’on vient pour ses rendez-vous personnels (55%), faire des achats (51% en moyenne et 60% chez les 18/24 ans), ou encore un lieu de rencontres et de partage (restaurants, bars : 42% / 57% chez les 18/24 ans).

Le centre-ville est une destination shopping clef pour les services & loisirs (68%), les achats cadeaux (64%), la mode (51%) et la beauté-santé (51%). Un shopping dynamisé notamment par la communication extérieure puisque plus d’une personne sur deux s’est déjà renseignée ou a acheté un produit après avoir vu une affiche publicitaire. Le centre-ville est par ailleurs synonyme de qualité lorsque l’on parle d’achat de produits frais. En effet, commerces et supermarchés de centre-ville arrivent en 2ème position derrière les marchés sur ce critère.

Le centre-ville : place à la métamorphose

44% des Français ont le sentiment que le centre-ville qu’ils fréquentent est en développement, 52% chez les 18-34 ans, tandis que pour 55%, la rénovation de l’espace urbain et de l’habitat est le 1er facteur de dynamisation. Les agglomérations de plus de 100 000 habitants entretiennent l’appétence pour leur centre-ville. Les Français sont, en effet, conscients des efforts développés dans les nouveaux modes de transports (73%). Ils pensent, qu’avec l’offre de stationnement, ils contribuent à la dynamisation du centre-ville (51%) et les incitent à changer leurs habitudes (35%). De même que les zones piétonnes créées (69%) favorisent la balade et le shopping en centre-ville (32%).

Le centre-ville : un enjeu collectif pour les acteurs de la ville

73% des Français se déclarent personnellement attachés à leur centre-ville et parmi ceux qui préfèrent vivre en ville, 60% souhaiteraient idéalement vivre en centre-ville. 9 Français sur 10 ont le sentiment que la modernisation du centre-ville est et devrait constituer un objectif important pour les maires. Le centre-ville de demain devra donc conjuguer simplicité d’accès et de stationnement/mobilité et richesse/diversité de l’offre de commerces et de services. Cependant, le développement du centre-ville n’est pas perçu comme une réalité par tous. Plus de 40% considèrent que l’accès à ce dernier a été rendu plus difficile et près de 40% des habitants des villes de moins de 100 000 habitants considèrent même le centre-ville comme en déclin.

Le centre-ville : le « réseau social » du réel

Le dynamisme du centre-ville et son renouveau peuvent s’appuyer sur le fort attachement et la fréquentation des jeunes et des influenceurs/décideurs. En effet 74% des 18-34 ans et 81% des cadres/professions libérales s’y rendent chaque semaine, une tendance stable ou en hausse à 66%. Véritable « réseau social » du réel, le centre-ville est un lieu de vie, d’échange essentiel aux yeux des Français. C’est le lieu où il fait bon retrouver ses proches (78%) et passer du temps libre (72%).

Enfin, contrairement aux idées reçues, loin d’appauvrir l’attractivité du centre-ville, Internet s’inscrit en complémentarité et joue en allié. 73% des gros acheteurs sur Internet (plus d’une fois par mois) viennent chaque semaine en centre-ville, tendance en hausse pour 20% d’entre eux. Consomm’acteurs/citoyens précurseurs de la ville de demain, 20% des jeunes (18-34 ans) embrassent la perspective, pour demain, d’un centre-ville connecté : wifi partout, géoloclisation, infos en temps réel et personnalisées…

Photo de Une : Liza Nelson

Eric Espinosa
Vigie digitale, il arpente les méandres du web à la recherche de l’oiseau rare, la perle sacrée, les 7 boules de cristal… Il a également une forte tendance à tout ramener au Football.

Twitter : @ericespinosa8