jeudi 17 novembre 2016

Face à LinkedIn, Glassdoor fait aussi le pari de la transparence sur les salaires


Glassdoor, le job board américain, veut faire la lumière sur tout le processus de recrutement, y compris sur le salaire auquel peut prétendre un candidat. Créé il y a près de dix ans, la plateforme de mise en relation entre candidats et recruteurs, opère sur un marché pris d'assault par de nouveaux acteurs promettant de soigner la marque employeur des entreprises. Glassdoor cherche à s'arroger la plus grande part de marché de la notation d'entreprise.  
L'Amércain doit sans cesse innover pour affronter la concurrence des Indeed, Monster (racheté par Randstat), et surtout LinkedIn. A tel point que le réseau professionnel a mis en place la même fonctionnalité que Glassdoor, celle de pouvoir calculer son salaire. Présent depuis deux ans en France, les nouveaux acteurs pour séduire les grands comptes se multiplient (Welcome To the Jungle, Talent.io…) Pour se différencier, Glassdoor a fait de la transparence, sa proposition de valeur et sa marque de fabrique. Sur Glassdoor, l'employé a la parole. «Avec une note dans la moyenne de 3,4 sur 5, les Français sont relativement satfisfaits avec leur travail et leur entreprise», présente Lauren Wright, Director Business Expansion EMEA.
Depuis sa création en 2008, Glassdoor a d'ailleur dû diversifier ses activités. En complément de son service de mise en relation, un agrégateur d'offres d'emploi a été développé; une stratégie censée attirer toujours plus d'internautes. Le site, qui communique peu sur ses chiffres, revendique aujourd'hui plus de 34 millions de visiteurs uniques par mois et affirme disposer de données sur plus de 540 000 entreprises dans 190 pays.

  • Glassdoor : les données clés
Fondateurs: Robert Hohman, Tim Besse, Rich Barton
Siège social: San Francisco
Date de création: 2008
Effectifs: 750
Levées de fonds: 40 millions (2016), 30 millions (2015), 200 millions de dollars
  • La Semaine de l’Emploi
FrenchWeb se mobilise et organise la sixième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN6) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.
 

Lire aussi: 
Le site de recrutement GlassDoor lève 70 millions de dollars
Marque employeur: la plateforme Glassdoor lève 40 millions de dollars

Jeanne Dussueil