vendredi 28 avril 2017

L'État veut financer les entreprises qui se lancent dans l'impression 3D


Capture d'écran: https://www.graphiline.com
A la dernière Drupa, Massivit présentait ses dernières innovations dans le domaine de l'impression 3D

L'État veut financer les entreprises qui se lancent dans l'impression 3D  https://www.graphiline.com

Le gouvernement souhaite accompagner les entreprises de moins de 2 000 salariés désireuses de se lancer sur ce marché porteur.

Le
Le gouvernement français a annoncé le lancement d’un programme de soutien aux entreprises qui souhaitent investir dans les technologies d’impression 3D. C’est lors d’une visite à la startup française Pollen AM, spécialisée dans l’impression 3D, que Christophe Sirugue, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé le lancement de cette initiative.
Baptisé 3D Start PME, ce programme soutenu par le syndicat des machines de production (Symop), le centre technique des industries mécaniques (Cetim) et le CEA, bénéficiera d’une première enveloppe de 600 000 euros pour permettre aux entreprises de moins de 2 000 salariés de réaliser un diagnostic, une évaluation de l’intérêt de ces technologies et un accès à des plateformes de tests de faisabilité.
Les entreprises qui souhaitent se lancer sur ce marché pourront également, selon les déclarations du secrétaire d’État, souscrire à un prêt "industrie du futur" de la BPI. Le gouvernement souhaite par ces actions rattraper le retard de la France dans le secteur de l’impression 3D.
Christophe Sirugue a rappelé que malgré ses entreprises innovantes, la France maintient dans le secteur de l’impression 3D un taux d’équipement faible par rapport à d’autres pays. Le pays arrive en septième position mondiale en terme de parc machine et en quatrième position en Europe.
L’ouverture du dispositif en phase pilote débute au deuxième trimestre 2017 avec l’accompagnement de 12 entreprises. Le dispositif sera plus largement déployé en 2018 avec un objectif de 300 à 500 entreprises sensibilisées.