jeudi 13 juillet 2017

Nicolas Bouzou: «Nous sommes dans une période de destruction créatrice»


Nicolas Bouzou
Source et capture d'écran: http://www.frenchweb.fr
«L’innovation sauvera le monde», c’est du moins ce que pense Nicolas Bouzou, essayiste français spécialisé dans l’économie et auteur de cet ouvrage. Dans une période qu’il considère aussi importante que les révolutions industrielles des siècles précédents, il rappelle que «l’histoire de l’humanité est une histoire de progrès», à l’occasion de la conférence USI qui s’est tenue à Paris fin juin. Toutefois, pour que des progrès surviennent, Nicolas Bouzou il estime que la philosophie humaniste doit orienter l’innovation.
A l’heure actuelle, l’essayiste affirme que «nous sommes actuellement dans une période de destruction créatrice», ce qui soulève des problèmes sociaux. «Il faut joindre les deux bouts : les perdants et les gagnants de la destruction création. Il est donc indispensable de raccrocher les perdants de la destruction créatrice et de la mondialisation», explique celui qui a également fondé Asterès, société d’analyse économique et de conseil.
Outre les enjeux amenés par le digital et la mondialisation, Nicolas Bouzou distingue deux grands pôles d’innovation dans le monde : l’Ouest des États-Unis et l’Est de la Chine. Derrière, l’Europe est à la traîne en raison, à ses yeux, de l’absence de marché unique du numérique en Europe, ce qui freine l’émergence de grandes entreprises européennes au rayonnement mondial. Toutefois, il voit une lueur d’espoir avec la conjonction de trois événements : l’élection de Donald Trump aux États-Unis, le Brexit au Royaume-Uni et l’élection d’Emmanuel Macron en France. Pour l’essayiste, ces trois paramètres sont en train de permettre à l’Union européenne de redémarrer.

Maxence Fabrion

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs