lundi 28 novembre 2016

Portrait de l’entreprise qui sait tirer profit de la transformation digitale


Portrait de l’entreprise qui sait tirer profit de la transformation digitale http://www.frenchweb.fr

Par | le 28 novembre 2016 | 
Comment fonctionnent les entreprises qui ont réussi à tirer profit de la transformation digitale? Premier constat, ces grandes «gagnantes du digital» sont encore minoritaires. Seules 16% des organisations dans le monde ont passé avec succès le test de «Digital Winners», d'Oxford Economics pour le compte de SAP dans le cadre de l'étude «Leaders 2020» réalisée auprès de 4 100 professionnels. 
«En 2014 pour notre étude Workforce 2020, nous montrions la falaise qui attendait les entreprises si elles ne réactualisaient pas leurs compétences (à l'ère numérique ndlr). Deux ans plus tard, la pointe du précipice est en vue; la demande en management s'est seulement intensifiée», notent les experts. 

Traits communs des gagnantes

Du côté des «Digital Winners», 76% s'attendent à enregistrer une hausse de leurs revenus, contre un peu plus de la moitité (55%) pour les non-gagnantes du digital. Chez ces acteurs, 85% ont mis en place des stratégies et des programmes efficaces pour recruter et former les talents (contre 65% pour les autres). Leurs salariés sont aussi plus heureux qu'ailleurs, avec un taux de satisfaction de 87% contre 63% ailleurs. 75% sont plutôt enclins à rester à leur poste, même si l'occasion leur était donner de le quitter, contre 54% de fidèles dans les entreprises qui n'ont pas surpassé la transformation digitale. 
Ensuite, les «Digital Winners» se caractérisent par un meilleur process de décision en interne. Dans ces entreprises, la génération des Millenials (18-35 ans) compte d'ailleurs pour 20% des équipes dirigeantes. 
digital-winners-sap-oxford

Un manque de leadership en France

«Les meilleurs leaders de ces entreprises n'ont pas seulement une bonne vision de ce que doit être leur transformation, ils la partagent avec leurs employés», écrivent les experts.
La France dénote en matière de leaders. Parmi les 21 pays étudiés, l'Hexagone ressort comme le pays où la transformation échoue par manque de leadership. En matière de ressources pour conduire ce changement, la France se trouve en dessous de la moyenne mondiale (64% contre 67%). Moins de la moitité des salariés français (47%) ont déclaré que leur entreprise était capable d'attirer les talents. 
Pour cette étude, seuls 1% des répondants parmi les managers étaient des Millenials, contre 17% en moyenne dans les autres pays de l'étude. De même, ils ne sont que 5% de salariés français à travailler pour un «Digital Winner» contre 15% en moyenne. Enfin, un quart des employés ont reconnu que leur entreprise mettait en place des motivations financières pour garder les talents, contre 44% dans les entreprises du reste du monde. 
Pour conclure, l'étude identifie quatre ingrédients essentiels de la transformation réussie : «faire du digital plus qu'un buzzword, voir la diversité comme un investissement, écouter d'avantage les Millenials, et investir dans vos forces de travail»
 
Méthodologie : 2 500 managers et 2 5000 employés ont été interrogés au deuxième trimestre 2016 par Oxford Economics, dans le cadre d'une étude sponsorisée par SAP. Ces salariés sont issus de diverses secteurs (HR, finance, IT, sales, marketing, product development) et son basés dans 21 pays. 50% sont des «Millenials», âges entre 18 et 35 ans. Oxford Economics a demandé aux managers de se noter sur une variétés de compétences relatives à la transformation digitale. 
Jeanne Dussueil