samedi 4 juin 2016

Paris en trois mots...


Image actu

Paris en trois mots...




Quand deux réalisateurs se penchent sur Paris, le résultat est puissant. En dressant un portrait fidèle d’une ville tantôt aimée, tantôt moquée, vous avez même l'occasion de personnaliser votre escapade dans les rues de la capitale grâce à un site dédié.

Surprenante, bouillonnante, bruyante, puante, pénible, grandiose, musicale, polluée, rapide, sexy, vivante, festive, magique, poétique… Et vous, comment qualifieriez-vous la capitale française en seulement trois mots ? Telle est la base du projet du duo de réalisateurs, Achille Coquerel et Thomas Kauffmann : « En 2012, on avait profité d’un court séjour à New York pour faire un premier essai. A notre retour, on avait vraiment envie de pousser le concept encore plus loin, de se donner les moyens et le temps. Et comme on est tous les deux parisiens et vraiment attachés à cette ville… », témoignent les deux acolytes.


Paname Paname Paname


Dans une vidéo de quatre minutes, ils ont baladé leur caméra un peu partout dans Paris pour retranscrire au mieux la sensibilité des autochtones, des touristes, des badauds… Une réalisation haletante qui restitue bien toute la force de cette ville entre espèce de joyeux bazar et jungle urbaine pas si faciles à apprivoiser et pleines de ressource : « Même nous qui avons grandi ici, on a découvert de nouveaux endroits et c’est agréable de constater que Paris a toujours autant de charme », souligne Achille Coquerel. Les réalisateurs ont même poussé le concept encore plus loin en permettant à l’internaute de générer son propre film avec l’aide du studio, HelloHikimori. Sur le site dédié, vous tapez trois mots qui caractérisent le mieux la ville lumière et vous obtenez votre film personnalisé. Avec deux versions disponibles, en Français et en Anglais, 90 000 mots référencés, 4 500 plans tournés, 15 plans par film soit deux ans de travail et 90 jours de tournage, vous devriez trouver votre bonheur.


Un projet fort qui prend, malgré lui, une autre symbolique face aux attaques terroristes de janvier et novembre 2015. Dans la vidéo, l’hommage est tout en retenu et l'objectif est ailleurs : « La plupart des images ont été tournées avant ces terribles événements. Hormis quelques prises, place de la République, on ne voulait pas tomber dans le pathos et en rajouter. Pour nous, Paris est vivant, plus grand », confirme Thomas Kauffmann. Et comme le chantait si bien les aficionados du Parc des Princes, il y a encore quelques années : « Oh ville lumière sens la chaleur de notre cœur… ».