mardi 24 mai 2016

Foncière des Murs: Dividende de 1,55 €

 
Capture d'écran: http://www.foncieredesmurs.fr/
 
Foncière des Murs, filiale de Foncière des Régions, est spécialisée dans la détention de murs d’exploitation, notamment dans les secteurs de l’hôtellerie, de la santé et des commerces d’exploitation.
Elle est le principal partenaire immobilier des grands acteurs des murs d’exploitation en France et en Europe, et gère un patrimoine de 4 Md€, dont 3 Md€ détenus directement.
La stratégie de Foncière des Murs vise à privilégier les investissements dans le secteur de l’hôtellerie en Europe, tout en diversifiant ses modes d’intervention et à poursuivre l’accompagnement des locataires dans leur développement, renforçant ainsi les partenariats en place.

Dividende

  • Détachement du coupon : 21 avril 2016
  • Paiement du dividende : 25 avril 2016

Le dividende de 1,55€ se décompose entre :

  • Un montant brut de 0,5265 euros prélevé sur les bénéfices de Foncière des Murs exonérés de l'impôt sur les sociétés en application du régime SIIC. Cette partie du dividende n'est pas éligible à l'abattement de 40%. Sur cette partie du dividende (montant brut avant prélèvement) sont appliqués 2 prélèvements à la source : l’acompte d’impôt sur le revenu de 21%* (si l’actionnaire n’a pas formulé de demande de dispense) et les prélèvements sociaux au taux de 15,5%, soit un prélèvement global à la source de 36,5%.
  • Un montant brut de 1,0235 euros prélevé sur la prime d'apport, considéré comme du remboursement d'apport au sens des dispositions de l'article 112-1° du CGI. Cette partie du dividende n’est soumise à aucune fiscalité chez l’actionnaire. Elle doit, en principe, venir en diminution du prix de revient des titres.
*Le prélèvement à la source de 21% n'est plus libératoire depuis la loi de finances 2013 : les dividendes sont en effet imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Ce prélèvement de 21%, opéré à titre d’acompte sur l’impôt sur le revenu, s’imputera sur l’impôt sur le revenu dû au titre de l’année de perception des dividendes. S’il excède l’impôt dû, l’excédent sera restitué. Ainsi, l’acompte acquitté en 2015 sera imputable sur l’impôt dû en 2016 à raison des revenus perçus en 2015, au barème payé en 2016.