mardi 22 novembre 2016

Bitcoin, Ethereum…que pèse réellement le secteur de la blockchain?


Bitcoin, Ethereum…que pèse réellement le secteur de la blockchain?

http://www.frenchweb.fr

Par | le 21 novembre 2016 | 
Après un pic à 160 millions de dollars constaté au premier trimestre de l'année, les investissements dans la blockchain semblent ralentir au troisième trimestre, selon les résultats de l'étude «State of Blockchain Q3 2016», réalisée par CoinDesk, un média américain spécialisé dans le bitcoin. Avec 114 millions de dollars investis dans des entreprises du secteur, ces derniers sont en effet en baisse de 18% par rapport à la même période en 2015. Les 55 millions de dollars levés par Ripple en septembre comptent pour beaucoup dans ces résultats trimestriels. La société américaine a développé une blockchain permettant de diminuer les coûts de transferts entre les banques. 
Où en est réellement le secteur de la blockchain? Qui sont les principaux acteurs du secteur à l'heure actuelle? Etat des lieux avec CoinDesk. 
Dans le rapport, les spécialistes du bitcoin distinguent trois grands types de blockchain: les blockchains publiques, qui permet à ses utilisateurs de réaliser des transactions sans intermédiaie grâce à une monnaie virtuelle, les blockchains d'entreprise, qui fonctionnent de la même manière à l'echelle d'une entreprise mais sans monnaie virtuelle, et enfin les modèles hybrides, construits sur des blockchains publiques et fonctionnant sur des réseaux fermés. 

Les investissements dans le bitcoin plus de 100 fois supérieurs à ceux dans l’ethereum

Premier rappel des auteurs de l'étude, si le bitcoin est souvent pris en exemple pour illustrer les principes de la blockchain, il n'est qu'un type d'infrastructure ouverte actuellement en fonctionnement.
La part des projets de blockchain intégrant le bitcoin décline, au profit d'autres technologies comme l'ethereum, qui permet de créer des applications totalement décentralisées. Cette blockchain est d'ailleurs considérée comme mieux gérée que le bitcoin, si l'on en croit un sondage réalisé par CoinDesk auprès de 240 dirigeants de sociétés du secteur de la blockchain, et dont les résultats sont repris dans l'étude. 37% des répondants estiment en effet que la gouvernance de l'ethereum est meilleure que celle du bitcoin. 
A noter, les projets d'ethereum sont à l'heure actuelle encore très peu financés par des sociétés de capital-risque: à peine 8 millions de dollars ont été investis dans ce type d'entreprises depuis le début de l'année, contre 949 millions de dollars dans les bitcoin (plus de 100 fois plus). Il faudra donc attendre encore quelques années avant de voir l'ethereum prendre le pas sur le bitcoin, si cela devait se produire.  
coindesk-blockchain-q32016-1

Le bitcoin, nouvelle valeur refuge

Autre enseignement de l'étude, le bitcoin, bien que concurrencé par d'autres monnaies virtuelles, semble progressivement s'établir comme une monnaie de réserve, servant de base à des échanges réalisés dans d'autres monnaies virtuelles.
Près des trois quarts des transactions réalisées dans l'ethereum (en volume) ont en effet été faites à partir de bitcoin, loin devant celles réalisées en dollars (16%) ou en euros (9,7%).  
coindesk-blockchain-q32016-2
Pour autant, la monnaie virtuelle préférée des médias a encore de beaux jours devant elle. Le cours du bitcoin s'est ainsi stabilisé autour de 600 dollars depuis la fin du mois de juillet, en hausse de 29% par rapport au début de l'année. C'est mieux que l'évolution du cours de l'argent (+27%) ou de l'or (+19%) sur la même période, confortant l'impression que le bitcoin deviendrait une valeur refuge. 

La banque, l'assurance et le trading s'intéressent à la blockchain

Outre l'ethereum, d'autres blockchains se développent, comme Ripple ou encore Zcash. Cependant, pour les auteurs de l'étude, c'est le principe même de blockchain qui intéresse réellement les entreprises, et non les monnaies virtuelles en circulation.
A l'heure actuelle, près de 70 projets de proof-of-concept (POC) de blockchain ont ainsi été annoncés par de grandes entreprises mondiales. Ce sont les secteurs de la banque, de l'assurance et du trading qui s'intéressent le plus à ces sujets, si l'on en croit CoinDesk. Près de la moitié des principales banques mondiales travaillent en effet sur un projet de POC, à l'image de la Société Générale, d'ING, ou encore de HSBC. 
Les gouvernements tentent, quant à eux, de réguler cette activité qui leur échappe à l'heure actuelle. Des discussions ont ainsi cours en Floride pour déterminer si le bitcoin est réellement une monnaie, et si les réglementations monétaires s'y appliquent, ou non. 



LIRE aussi :  
Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
t Posts
Claire Spohr